Rechercher
  • lesmusicovores

3 bonnes raisons d’aller voir Miles Kane à la Cartonnerie le samedi 16 avril prochain




1) Des places sont encore disponibles

Hâtez-vous de prendre les vôtres ! Le concert n’est pas encore complet. Le chanteur anglais rock indépendantiste Miles Kane vient de sortir son quatrième album solo Change The Show duquel il avait déjà laissé échapper le morceau Don’t Let It Get You Down, fin 2021. En tout début de soirée, le trio Oracle Sisters – ou quand deux Bruxellois rencontrent une Finlandaise – jouera ses mélodies indie pop-folk aux influences rétro des sixties, aux images de clips embués et aux harmonies mélancoliques brumeuses.


Tes places ici


2) Vous en avez cruellement manqué depuis près de deux ans.

Le « presque » après Covid est en action. Les mesures sanitaires s’étant récemment allégées, les sorties et concerts reviennent au goût du jour dans le sillage du printemps naissant et du retour des beaux jours. L’Homme de 2022 a besoin de se ressourcer, de réécouter des titres inédits, de découvrir de nouvelles aspirations et des terrains musicaux inexplorés.


3) Une carrière solo de dix ans qui gagne à être connue

A trente-six ans, Miles Kane a déjà beaucoup tourné, avec une carrière musicale issue pour beaucoup de formations d’ensemble (The Little Flames - 2004/2007 ; The Rascals - 2006/2009 ; The Last Shadow Puppets). Il débute pourtant sa carrière sous des allures pareilles à celles des Beattles (dont il reprendra les chansons beaucoup plus tard avec le supergroupe The Jaded Hearts Club), en minot dandy costumé, premier de la classe, coupe brune encadrant son visage. Aujourd’hui, il lui prêterait davantage de ressemblance avec Charlie Winston, le chapeau en moins. Alors, en collaboration ou en solitaire, il a de la scène (surtout indie rock) à son actif, des chansons en collier et de l’expérience à revendiquer.



Cindy Latique




26 vues0 commentaire