Rechercher
  • lesmusicovores

Les Inouïs du Printemps de Bourges en tournée : leur passage à Reims

Après avoir révélé Last Train, Fishbach, Silly Boy Blue, entre autres, le Printemps de Bourges remet ses Inouïs sur les routes. Actuellement en tournée, leur tour-bus s’est arrêtée à Reims le 22 novembre dernier. Peut-être y découvrirais-je une pépite ?





Reims, ville d’origine des quatre copains de Dégage, les Inouïs 2019, qui amorcent sur la scène du Club. Chuck, Matt, Léo, Max, quatre garçons dans le vent. Synthé, basse, guitare, batterie, à chacun son joujou pour faire naître une aura fiévreuse, profonde et intense. Le groupe pop/rock compose et se plaît dans le français, tellement son expression s’y prête. Tantôt rythmée, tantôt tendre, les mélodies engageantes se sont additionnées pour être matérialisées en un premier EP, sorti en octobre 2021. L’instant d’un séjour à Amsterdam ou d’un « dimanche en jogging » avec Réveille-toi, dans l’attente d’un premier album.


Ovni semblant arriver tout droit des années 90, Oscar les Vacances atterri en Boeing sur la petite scène rémoise, sa guitare bleue turquoise sous le bras. Le jeune interprète s’élance alors dans un seul en scène, non sans humour « cette chorégraphie n’est pas définitive, on pourra en parler juste après ». Son haut de survèt rentré dans un pantalon ceintré gris, sa chevelure blonde frisée dodelinant au rythme de ses pas, de l’autodérision dans les poches, il admet se poser « beaucoup de questions sur sa masculinité naturelle », abordées dans Garçon. Avec ce petit quelque chose d’Eddy de Pretto, l’Ardéchois danse la vie autant qu’il la désinhibe dans ses textes. Un animal, des animaux et un Superman tout en testostérones avant de faire Vroum, vroum en 205 jusqu’à la Boom de fin d’année.


Last one, Eesah Yasuke, elle, est plutôt d’humeur gospel. Toute de noir vêtue, elle incarne paradoxalement l’impassible et la tendresse. Son sourire trahit la dureté du style dans lequel elle s’illustre. La rappeuse a transformé ses péripéties en forces de texte. Par le prisme de ses oreilles, tous les genres de musique trouvent échos et intérêt pour nourrir ses compositions. Secondée par un danseur et un DJ aux platines, elle « met le feu ».

Les trois lauréats n’ont pas démérité. Cette tournée est pour eux l’opportunité de se révéler au public, en ayant gagné une première reconnaissance de leur potentiel musical. Espérons que pour chacun, elle sera un tremplin en vue de toucher d’un peu plus près le succès auquel ils aspirent.


Un tremplin déjà rondement anticipé puisque le Réseau Printemps a lancé l’appel à candidature pour les Inouïs du Printemps de Bourges 2023, le 17 octobre dernier. Informations sur le site.



Cindy Latique

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout